La baisse du nombre de saisine des Conseils se poursuit depuis maintenant 4 ans.

En 2018, les Conseils de Prud’hommes finistériens ont enregistré 666 nouveaux dossiers contre plus de 2000 en 2014.

La rupture conventionnelle continue d’être très sollicitée mais les nouvelles procédures devant les prud’hommes ont accéléré cette baisse.