Annoncée comme une « révolution copernicienne » par la Ministre du Travail, la réforme de la formation professionnelle, de l’apprentissage se traduit aujourd’hui dans un projet de loi, en cours de discussion au Parlement. Rénovation substantielle du Compte Personnel de Formation, évolutions des contributions et des dispositifs financés, nouvelle définition de l’action de formation, simplification et ouverture de l’apprentissage…autant de mesures qui impacteront les entreprises dès 2019.

L’UE29, l’OPCALIA Bretagne et le MEDEF Bretagne proposent un décryptage des enjeux de cette réforme et un échange autour de son prochain déploiement dans les entreprises bretonnes avec l’intervention de Magalie Bibard, Coordinatrice Emploi Formation du MEDEF Bretagne, Sébastien Guillou ( Quimper) et Marie-Claude Guillou (Brest), Conseillers Formation OPCALIA Bretagne.

 

Pour rappel :

La formation professionnelle constitue l’un des trois piliers du projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui devrait être adopté le 25 avril en Conseil des ministres. L’adoption de la loi devrait avoir lieu au début de l’été 2018.

Plus d’infos :

le projet de loi : http://www.gouvernement.fr/action/la-formation-professionnelle

le dossier de presse : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_de_presse_reforme_de_la_formation_professionnelle.pdf

  

Une nouvelle réforme de la formation lancée par le Gouvernement a débuté le 24 novembre 2017. Les négociations avec les organisations professionnelles ont commencé  sur un calendrier, une méthode et les thématiques à réformer (fusion du CIF et du CPF, fin du système des listes éligibles, fin de la période de professionnalisation, nouvelle définition de l’action de formation, simplification du plan de formation, mutualisation en faveur des PME, refonte de l’alternance….).

Le 19 décembre 2017, le MEDEF, la CPME et l’U2P ont transmis aux organisations syndicales, un « projet de plan d’accord interprofessionnel Formation ». Ce projet discuté par les partenaires sociaux lors de la dernière séance de négociation du 20 décembre 2017, reprend les thèmes imposés par le document d’orientation du ministère du Travail et positionne clairement l’entreprise au cœur du système. Les partenaires sociaux ont prévu de conclure leurs travaux le 16 février 2018.